Archives pour la catégorie restaurant

RESTAURANT BENOIT VIOLIER une des meilleure table du Monde !!!!!

Encore  une grande expérience culinaire dans les cuisines de benoit violier a l’hôtel de ville de Cressier a cote de LAUZANE, pour moi, c’est une de la meilleure table au monde.

Pas un plat qui ne m’a pas marquer. Une farandole de plaisir, de surprise et de gout.

Coque de foies gras avec réduction de vinaigre au agrumes, une merveilleuse coquilles saint jacques juste pochée, un saint pierre cuit a l’unilatérale sur un carpaccio d’ananas, une merveilleuse escabèches avec une langoustine juste rôtie, un ris de veau fabuleux, et surtout une recette ancestrale le carde a la truffe noire.

un plateau de fromage !!!!!!!

Du produit, juste du produit,  extraordinaire !!!!!

CLOS MONTOLIVET 1957 encore un monument !!

 

Nous avons bu un clos du montolivet chateauneuf du pape 1957 rouge hier avec un lièvre en deux façons, ROTIE et en CIVET à la TABLE de SORGUES

Ce sera un grand moment inoubliable, ce vin s’est présenté dans une magnifique robe rouge acajou avec des reflets légèrement brique, mais avec beaucoup de profondeur.

Le nez a tout de suite était expressif, de garigue, de ciste blanc, cade sauvage, genévrier avec des notes de sarriette, tout cela sur des notes de confiture de prune et de gelée d’azeroles (crataegus azarolus).

Sa bouche est d’une rare puissance, marque par la  suavité et la rondeur, il nous semble tout jeune, ces aromes sont un melange de marmelade et compote de figue fleur.

Il est sublime avec le lièvre du chef, un très très grand moment entre amis.

Lors du repas nous avons bu deux autre chateauneuf extraordinaire, clos du montolivet 1971   et le PUY ROLLAND 2001 de la fond du loup

 

 

 

 

 

 

 

 

 

INTERVIEW in EKAPIJA SERBIA

23. 01. 2013.| 14:41

Philippe Cambie, jedan od vodećih svetskih enologa – Ni ukus najboljeg vina ne prija ako ga pijete u lošem društvu

(Philippe Cambie)

Jedan od pet najboljih enologa na svetu, Philippe Cambie došao je na poziv « Tikveša » po drugi put u Srbiju. Da su ga srpski vinari zainteresovali, govori namera da već na leto obiđe sve naše vinske regije. Dok se ne uveri u proizvodnju na licu mesta, Cambie je isprobavao naša pića, uz mišljenje da nijedno vino na svetu, ma koliko dobro bilo, ne ostavlja dobar ukus na usnama, ukoliko se ne pije u dobrom društvu.

Cambi je svoj potpis stavio iza « Bele vode », vina makedonskog « Tikveša », koje je ocenjeno sa 94 poena na Parkerovoj skali. U početku je bio zadužen samo za skuplja vina, dok danas stoji gotovo iza cele produkcije tog makedonskog proizvođača. O vinu, hedonizmu i planovima, u razgovoru za « eKapiju » govori « vinski kompozitor » ili « čovek sa dodirom kralja Mide », kako ga još zovu.

eKapija: Da li možemo govoriti o trendovima u vinarstvu, budući da su u poslednje vreme sve popularnija vina sa voćnim aromama?

- Da, to je tačno. To je zato što ljudi sada imaju potrebu da, kada piju vino, momentalno osete zadovoljstvo. Da ne moraju da, kao kod starih vina, čekaju da « proradi ». Zato je taj osećaj svežeg voća tražen.

eKapija: Može li prosečan čovek da prepozna dobro vino?

- Dobro vino je ono koje se dopada onom ko ga pije. Dobro je samo ono vino koje izaziva zadovoljstvo. Nema tu neke intelektualizacije.

eKapija: Da li ste probali srpska i vina iz regiona? Koje Vam se najviše svidelo?

- Probao sam i srpska, hrvatska vina… Najbolje vino iz Srbije koje sam probao je « Prokupac » iz Vinarije « Ivanović ».

eKapija: Osim « Bele vode », iza kojih ste vina stavili svoj potpis u « Tikvešu »? Možemo li očekivati neko novo vino iz te vinarije?

- « Barovo », « Vranac special selection », « Granoš beli », « Rkacetili ». U početku sam bio zadužen za sva ta skupa vina, dok sada rukovodim kompletnom produkcijom. Uskoro sledi i novi proizvod, a to će biti jedno od crvenih vina.

eKapija: Dolazite iz Francuske, svakako ste vezani za svoju zemlju. Ali, da li možete da kažete da su i francuska vina i dalje najbolja?

Tačno je da u Francuskoj ima izuzetno velikih vina, ali takođe odličnih ima i u Italiji, Nemačkoj, Austriji… Sva ta vina se mogu porediti sa francuskim.

eKapija: A šta mislite o vinima koja dolaze iz Južne Amerike, a koja su sve popularnija kod nas?

- Popularna su zato što nisu skupa.

eKapija: Samo zbog toga?

- Dobra su vina, ali ih ja ne pijem.

eKapija: « Bela voda » je osvojila 94, a koliko Vaših vina je osvojilo maksimalnih 100 poena na Parkerovoj skali?

- Mnogo, ja ih ne brojim. Samo iz prethodne berbe, sedam ili osam vina je osvojilo maksimum.

eKapija: Ispod kog broja poena biste rangiranje smatrali svojim ličnim neuspehom?

- Dovoljno sam se takmičio dok sam se bavio ragbijem (smeh). Sada to uopšte ne gledam tako. Jedino je bitno da krajnji potrošač sve flaše koje kupi i popije.

eKapija: Da li proizvodnja vina može da bude unosan posao, budući da vinarstvo smatraju više činom ličnog zadovoljstva i hedonizma? Jer, neosporno je da profit dolazi mnogo kasnije, ako ne u vreme unuka, onda bar proizvodite vino da bi deca kasnije ubirala plodove…

- Da, proizvodnja vina može biti unosan biznis. Može čovek lepo da živi od toga, ali retki su milijarderi među vinarima. Ako želite da se obogatite, bolje da se bavite košarkom ili fudbalom. Na razvoju je potrebno raditi iz godine u godinu, ali planski, umereno i polako. Ukoliko se precene kapaciteti, doći će do pada.

eKapija: Kada je reč o opremi koja se koristi u vinarijama, dugo se uvozila francuska tehnologija. Međutim i naše vinarije, ali i velike vinarije u Rusiji, Kazahstanu itd, sve više kupuju nemačku opremu. Mislite li da je bolja i da su Nemci tu preuzeli glavnu ulogu?

- Mislim da je u pitanju bolja postprodajna usluga. Kod nemačkih proizvođača je ona bolja, kada na primer pričamo o otklanjanju eventualnih kvarova pod garancijom. I ja lično, na primer, kupujem opremu u Nemačkoj.

eKapija: Ima li dobrog vina bez dobre atmosfere i priče koje ga prati?

- Svakako najlepše uspomene dolaze kada u dobrom društvu pijete dobro vino. Kada vam neko da i najbolje vino u lošem društvu, vi ćete sigurno zaboraviti da ste ga uopšte pili.

eKapija: A kada naručujete za svoju dušu, koje vino obično birate?

- Bela vina iz Burgundije i crvena vina iz celog sveta. Ja sam eklektičan čovek, volim da uz svako novo jelo probam neko novo vino.

Jelena Đelić

Sarma -choux farcis de serbie ( le plat des slava)

J’aimerais bien faire partager à tous une spécialité provenant des Balkans, plus exactement de la Serbie. Bien sur, vous trouverez ce plat, dans quasiment toutes les régions de l’ex-Yougoslavie, Ce qui en fait le plat central sur la table d’un serbe, c’est tout simplement le fait, qu’il est incontournable au cours de quasiment toutes les fêtes serbes, et plus particulièrement la « slava ». La « slava » quand à elle, est une fête religieuse orthodoxe, la fête du saint patron, le protecteur d’une famille. Fêter son saint étant pour une famille serbe aussi important que fêter Noël, Pâques, ou, tout simplement un anniversaire, il est clair, que cette fête demande un tas de préparatifs, y compris la préparation d’un ou de plusieurs repas assez grandioses, selon la région du pays.. En fait, il s’agit de la tradition, provenant du temps quand les fêtes religieuses étaient le seul moment quand les familles et de bons amis pouvaient se réunir

La tablée fêtarde pour la « Slava » contient toujours du pain (le pain devient le symbole du corps de Christ et est béni par l’église), du vin rouge (pour le sang de Christ), un grand cierge (symbolisant le Saint Esprit), donc le symbole même de l’eucharistie.

 

La Sarma, est le plat central, une espèce d’entrée avant la viande rôtie qui viendra juste après.

Il est très facile de faire une bonne « Sarma », faut seulement s’y préparer d’avance,

 

En effet, étant donné, qu’il s’agit de feuilles de chou mariné farcies ;

faire mariner son chou soi-même (recette Dalmate) : faire bouillir de l’eau, puis y plonger le chou lavé, entier. Le faire bouillir quelques minutes. Une fois retiré de l’eau et refroidi, débiter le chou en faisant très attention à ne pas déchirer les feuilles. Disposer les feuilles dans un plat assez profond, les saler, puis, disposer la prochaine couche et ainsi de suite. Puis faire un mélange de la même quantité d’eau et de vinaigre blanc, le verser sur les feuilles. Réserver pendant toute une nuit (l’optimal est 12 heures). Ainsi, les feuilles deviennent transparentes et moins fragiles pour l’utilisation, et leur goût se rapproche du goût d’un chou mariné pour la choucroute.

Le reste devient plus facile :

 

********************************

INGREDIENTS

********************************

1-2 choux marinés (ou plus si vous avez un grand nombre d’invités… 1 grand chou correspond à une douzaine à une vingtaine de sarmas – suffisant pour 6 personnes ou pour deux repas)

2 paquets de lardons fumés

½ kg de côtes fumées (ou autre viande fumée avec os, en faisant attention à ce que le « blanc » et le « rouge » soient en assez bonne proportion, les côtes donnant le goût avec un tout petit peu de viande dessus, alors qu’une autre viande séchée devient une partie intégrante du plat).

1kg (voire plus selon le nombre d’invités) de viande hachée (porc, veau, bœuf )

4-5 gros oignons hachés

1 grand verre de riz (pour 1kg de viande)

un peu de sel, poivre, paprika doux  et epicee , laurier

***********************************

PREPARATION

***********************************

Avant toute cuisson, il faut décoller les feuilles de chou une par une,

D’autre part, si l’une ou plusieurs feuilles sont déchirées (surtout au début), ce n’est pas grave, on les réserve, elles serviront aussi. Les toutes petites feuillent ont leur utilité aussi, donc, ne pas les jeter. Bien laver les feuilles, puis les mettre à tremper dans l’eau froide. Nous aidons ainsi le chou à rejeter le surplus de sel et de l’acidité – très important, sinon, le plat risque d’être immangeable !

Dans une poêle faire revenir les oignons, une bonne cuillère à soupe du paprika doux, rajouter les lardons. Dès qu’ils sont bien colorés, on y rajoute la viande hachée, le poivre, et pas trop de sel. Quand la viande a pris de la couleur à son tour, on y verse le riz, on remue bien et on enlève la farce du feu.

Tapisser une cocote en fonte (allant sur le feu et assez grande) avec les petites feuilles de chou

On met aussi quelques morceaux de côtes ou de viande fumée (on en ajoutera à tous les niveaux).

Poser sur chaque feuille environ une a deux cuillères à soupe de farce (selon la taille de la feuille), puis on la plie de façon à en former un petit coussinet.

Poser délicatement le chou farci ainsi formé, la jointure vers le bas, dans la cocotte. En faire ainsi avec les suivantes. Une fois qu’un étage est formé, mettre deux feuilles de laurier et quelques autres morceaux de viande, puis continuer de déposer les choux farcis, en faisant ainsi l’étage suivant. On procède ainsi jusqu’à l’épuisement des ingrédients. Couvrir les sarma avec les grandes feuilles déchirées qu’on avait réservé précédemment. Couvrir le tout avec de l’eau. Cuire à feu moyen, jusqu’à l’ébullition puis baisser le feu au minimum.

 

****************************
TEMPS DE CUISSON
****************************

 

Il faut savoir que plus le temps de cuisson est long, plus la sarma aura son goût incomparable. Dans certaines familles, on cuit la sarma pendant deux ou trois jours !!! Aussi, à chaque réchauffement, la sarma prend un peu plus de goût, ce qui est, franchement un plus..

La sarma est cuite quand les feuilles du haut deviennent quasiment transparentes.

 

 

EMMERICH KNOLL un grand vigneron !!!!

Winery Emmerich Knoll

Knoll Emmerich III, est un porte-parole exhuberent pour la région de Wachau, les vignobles de la famille ont 15 hectares de terre et produise  un  vins d’artisanat qui expriment clairement le terroir Unterloiben où quelques-uns des vignobles les plus célèbres d’Autriche perdure.

Ce vignoble familial est un trésor qui a été propriété . il est détenue et exploitée depuis plus de trois générations. La majorité des plantations des  vignes de Knoll sont consacrées au cépage  Gruner Veltliner et Riesling, mais la famille cultive également de petites quantités de Rivaner, Gelber Traminer, Pinot Noir et Chardonnay.

Il est Un membre de la «Vinea Wachau Nobilis Districtus», une association de vignerons de Wachau qui suivent des règles strictes de contrôle de la qualité.

la Winery Knoll soutient l’agriculture strictes et les normes de vinification qui de millésime en  millésime propulsent  leurs vins au sommet des listes des grand restaurants europeens, des collectionneurs  et des critiques viticoles.

Les vins de  Knoll vins facilement reconnaissables à leur étiquette distincte qui dépeint une image ornée de St-Urbain le saint patron des vignerons et des vignobles. Alors que dans la Wachau, on peut également dîner au célèbre restaurant de la famille, ancien établissement de plus de 400 ans, Loibnerhof Familie Knoll.

 

Knoll Emmerich n’aime pas maîtrisé les vinifications , ces vins sont exubérants. Serrés, concentrés ,ils  montrent leur puissance –

c’est le credo de la succession familiale . les vins de Knoll sont considérées comme des de garde et d’ exception. Son Riesling Schütt est considéré comme un des plus grand vins , parmi les vins de type Smaragd et l’éventail des vins  sucrées qui sont  produit lorsque les conditions du millésime le  permettre sont tout aussi excellente.

 

Le Kellerberg est l’un des meilleurs terroirs a grand vins blancs.

 

Compte tenu des conditions climatiques «Vinea Wachau » a créé trois catégories de vin:

 

Smaragd

 

«Smaragd» est une définition pour  les meilleurs vins et les plus précieux de la Wachau, il a d’abord été utilisé pour le millésime de l’année 1986.

Ces vins possede un minimum de concentration  en sucre  de 18,2 ° KMW et la teneur en alcool de 12,5% vol.

Ils Mûrissent que dans les régions les plus ensoleillées et même là, seulement dans les très bonnes années. (KMW signifie « Mostwaage Klosterneuburger et est une unité de définir la quantité de sucre naturel dans le moût.)

Conformément à la tradition, ils sont fermentés jusqu’à la fin naturelle du processus fermentaire  et ensuite, mis en bouteilles .

Ils sont fermées avec un long (au moins 49mm) bouchons qui portent le millésime. Même après 25 années , il peut y avoir beaucoup de plaisir a les boire. Les Vins du type « Smaragd » ne doivent pas être vendus avant le 1er mai suivant l’année de la récolte.

Les Lézards verts profitent  de la chaleur du vignoble et se prélassent au soleil à côté des vignes. Pour cette raison, ils sont devenus le symbole des meilleurs vins de cette région.

 

Federspiel

 

« Federspiel» est la catégorie pour les vins dont la richesse en sucres  du moût de 17 ° KMW et un titre alcoométrique entre 11,5 ans 12,5 vol.%.

Ces vins sont sans exception classique des vins sec , et représentent des vins qui ne peuvent être atteints dans les bonnes années

.Le nom « Federspiel » a été inspiré par le terme «  ramener l’oiseau de proie à son fauconnier pendant la chasse »- la fauconnerie était une coutume ancienne largement répandu dans la Wachau.

 

Steinfeder

 

« Steinfeder » est le nom de vins très légers et délicats de Wachau

les propriétés. Stipea Pinnata, ou Steinfeder, est une herbe qui pousse sur les cimes des collines escarpées de la région de Wachau et a donné son nom à la catégorie.

Les vins peuvent être produits de tous les raisins cultivés dans la région qui ont au moins 15 ° KMW. Le moût est classiquement ferment et sec et la teneur en alcool est supérieure à  11vol.% Assez faible.

BOTTLE report cercius white

Cercius A Great White From Southern France

Posted by  on Aug 29, 2012 in Dennis Sodomka,

Cercius White pairs well with shrimp.

Cercius White 2009, France

Cost: $19-21

What: Many wine drinkers know about the famous French wines of Bordeaux, Burgundy and the Rhone. Unfortunately, the best of those wines carry hefty price tags that keep most of us from drinking them.

But that’s no reason to give up on French wine. There are great wines from lesser-known producers and great wines form lesser-known regions. You just have to be willing to try some new things.

I’m glad I tried the Cercius White because it is a versatile wine at a good price. You could serve it with a fancy dinner or enjoy it on the back porch with friends. It’s a bright, refreshing wine, loaded with flavors, including melon, citrus and a mineral taste that I love with white wines.

It’s a light straw color, produced from 70% Grenache Blanc and 30% Sauvignon Blanc. The wine is aged on the lees in large concrete eggs. I first saw such eggs at Chappellet in Napa Valley where they had brought one in from France as an experiment. Winemakers say the concrete produces a purer flavor than stainless steel or oak.

The wine is named for the Latin word for the legendary mistral wines of Provence which sweep through the vines and out to the Mediterranean Sea. The 25-year-old vines are at the southern edge of the Rhone Valley near Nimes. The appellation is Costieres de Nimes.

Cercius label

The label also features a beautiful stylized drawing of a grapevine showing roots going deep into the soil.

Winery: Cercius is a project of Michel Glassier, Philippe Cambie and Eric Solomon. One good way to find French wines is to identify an importer who brings in wines you like.

Eric Solomon is one of those importers with a great reputation. He imports wine from Spain, France, Portugal and Switzerland.

After extensive work in the wine trade, he started his company European Cellars in 1989, focusing on wines of southern France. He was named Food and Wine Magazine’s top U.S. importer of 2007.

On the website of Eric Solomon Selections it says, “As an importer, we wish all our wines to speak distinctly of a place — that their expression is one of that particular locale, unobscured by winemaking interventions (but sometimes enhanced by them?).”

Solomon, who lives in Charlotte, told Charlotte Taste Magazine, “Being a wine importer is a bit like being a talent scout. You taste a lot of forgettable wines looking for that one that really moves you. But I loved the thrill of recognizing raw talent and bringing it into the marketplace.”

The Cercius white certainly is one of those rare finds.

Cercius White, shrimp and salad.

Goes with: I served this with a ginger garlic shrimp, sauteed in olive oil with parsley and red pepper flakes, served over pasta. The bright citrus fruit flavors calmed the heat of the shrimp perfectly. And the Sauvignon Blanc in the mix gave it just the right mineral zest.

This would go well with many kinds of fish, chicken, spicy foods and hard cheeses. It also makes a nice aperitif.

VERITAS NW : The Park B Smith Invitational December 2011 Robert Parker

Veritas: The Park B Smith Invitational
December 2011
Robert Parker

Park Smith’s annual Châteauneuf du Pape Invitational Lunch at his restaurant, Veritas, was one of my most memorable wine and food occasions over the last decade. His new Executive Chef, Sam Hazen, and Chef de Cuisine, Alexander Williamson, turned out a remarkable meal. Everything, the Kumamoto oysters, made from a sea water gelée with osetra caviar, the mind-blowing Toro tartare topped with Uni (sea urchin), roasted lobster, foie gras, and duck confit with beans from Tarbais, France, was to die for. I was a little full by the time the Black Angus short ribs and Wagyu tenderloin with bone marrow bread pudding was served, but, wow! The intensity of that dish was extraordinary. Veritas has had some remarkable chefs since it opened, but Sam Hazen, maybe my favorite. His innovative approach to cuisine combines great imagination allied with fabulous flavor purity and intensity, and his dishes have unbelievable texture.

There were six different flights of Châteauneuf du Pape and the only disappointment was a somewhat wacky bottle of Olivier Hillaire’s Les Petits Pieds d’Armands, which seemed to be fermenting. The rest of the wines were all performing beautifully. As Shakespeare said, “comparisons are odious,” especially at this level of quality. 2007 is by far the greatest vintage of Châteauneuf du Pape I have ever tasted, and the wines remain remarkably young at age five. They all have at least two decades of aging potential ahead of them. I still tend to prefer drinking most Châteauneuf du Papes between 3 and 4 years of age until about age 10 to 15. There is only a handful that generally merits two decades of cellaring, but the wines from the 2007 vintage are the most concentrated and powerful Châteauneuf du Papes I have ever tasted. They give every indication of being extremely long lived. The wine service from Head Sommelier Ruben Sanz Ramiro and his assistants, Sommeliers Alexandria Cubbage and Orr Reches, was fabulous.

The first flight consisted of 100% Grenache cuvées. The 2007 Rayas is unquestionably the finest Rayas since the 1995, but the surprise of the flight was Chapoutier’s absolutely magnificent Barbe Rac. I had not expected it show this well, but it still couldn’t eclipse Isabel Ferrando’s remarkable tour de force in old vine Grenache, the 2007 Colombis.

The second flight was essentially 100% Grenache cuvées except for the Clos Saint Jean Combe des Fous. As noted above, Olivier Hillaire’s Les Petits Pieds d’Armand was fermenting in the bottle. While impressive endowed, it was just off. The Giraud Grenache des Pierres and Barroche Pure come from the same lieu-dit in Châteauneuf du Pape that is adjacent to Rayas. These are pure sandy soils and extremely old vines of Grenache. The Giraud Grenache des Pierres offered pure raspberry and kirsch notes in a full-bodied, opulent style. The 2007 La Barroche Pure, with which I have noticed tremendous bottle variation, was a great bottle, revealing an even more concentrated style than the Grenache des Pierres. It exhibited enormous licorice, incense, black cherry jam, raspberry and blackberry notes. That was followed by the youngest wine of the flight, the 2007 Clos Saint Jean Combe des Fous, which revealed the deepest color (even deeper than the Barroche Pure) as well as lots of spring flower, raspberry, meat juice, roasted herb and spice characteristics. A beautiful but massive wine, it still needs at least 4-5 years of bottle age.

The two most evolved, although still young, wines in Flight 3 included Domaine Durieu’s Cuvée Lucile Avril and Domaine de la Solitude’s 2007 Cornelia Constanza. The Constanza is 100% old vine Grenache where the Avril includes some Mourvèdre as well as other grapes in the blend. The Clos des Papes 2007 may be the greatest Clos des Papes since the 1990. Pierre Usseglio’s Cuvée de Mon Aïeul 2007 is the finest the Usseglios have ever made, even eclipsing their magnificent 2003.  The Mon Aïeul was the most backward wine. It exhibited a blue/purple color as well as lots of raspberry, blueberry, licorice, incense and garrigue notes. The 2007 Clos des Papes is a massive wine with extraordinary elegance, complexity and perhaps the greatest nobility of any wine in this flight. Domaine de la Solitude’s Cornelia Constanza would have been better in Flight 2, switching out Clos Saint Jean’s Combe des Fous to go in this flight. The Grenache was so sexy and alluring it would have been nice to have it against the Barroche Pure and the Grenache des Pierres.

Flight 4 was the most backward flight of the tasting, with the first three wines all needing five or more years of bottle age. The Saint Préfert Réserve August Favier possesses an inky/purple color as well as lots of charcoal, creosote, roasted herb, incense and black fruit characteristics. The 2007 Solitude Réserve Sècrete, which includes a large quantity of Syrah in the blend, was massive and backward, and needs plenty of time. Grand Veneur’s 2007 Vieilles Vignes is meant to be cellared for 20-25 years. The perfect 2007 Mas de Boislauzon Quet is an incredible over-achiever from this great estate in the northern part of the appellation. Notes of meat juices, garrigue, black cherry jam, raspberries and cassis emerge from this beauty that blows me away every time I taste it. Still extremely young, it will not hit its prime for 5-7 years. What a magnificent example of Châteauneuf du Pape!

Flights 5 and 6 were the essence of Châteauneuf du Pape. All of us realized we were having one of the greatest wine and food match-up meals of our lifetime. The most backward wine in Flight 5 was the Pégaü Cuvée da Capo. The 2007 Capo reminds me somewhat of the 1998, although the style of the 2007 vintage is certainly different with more extravagant fruit. The alcohol levels and technical profile of the 2007 are not dissimilar from the 1998. The extraordinary 2007 is filled with gamy, smoky, earthy notes, incredible fruit richness and a full-bodied, noble profile with unbelievable length and richness. This wine should hit its peak in 5-7 years and last for two more decades. More open-knit (despite the fact it is a blend of 40% Mourvèdre and 60% Grenache), Saint Préfert’s 2007 Collection Charles Guiraud is an unreal Châteauneuf du Pape boasting an extraordinary bouquet of blue, red and black fruits intermixed with hints of charcoal, earth, barbecue spice, licorice and graphite. It offers a total contrast to the Grenache-dominated 2007 Domaine de la Janasse Chaupin, which is pure black raspberry and sweet kirsch intermixed with licorice and underbrush.

Flight 6 included two enormous wines that both require another 7-8 years of cellaring. The 2007 Clos Saint Jean Deus Ex Machina is made from a blend identical to Saint Préfert’s Collection Charles Guiraud (60% Grenache and 40% Mourvèdre from the estate’s oldest vines and finestterroirs). The 2007 Domaine de la Janasse Vieilles Vignes was made from extremely old vine Grenache (80-85%) and the rest Syrah and Mourvèdre. Both of these wines exhibit black/purple colors as well as extraordinary richness. They are world-class wines of unbelievable potential complexity as well as both intellectual and hedonistic joys. Even more backward was Pierre Usseglio’s 2007 Réserve des Deux Frères. Possibly the most backward, tannic wine of the flight, the placement of it as the last wine in the tasting made total sense.

My thanks to Park B. Smith for being such a gracious and generous host, and to Chef Sam Hazen for pulling together a remarkable meal. This one goes in my brain’s keeper file until the day I die.

Veritas, 43 East 20th Street, New York, NY Tel. (212) 353-3700

Food:

Course 1: Kumamoto Oysters, Sea Water Gelee, Osetra Caviar
Course 2: Toro Tartare, West Coast Uni
Course 3: Roasted Lobster, Porcini
Course 4: Seared Foie Gras Crisp, Madeira Jus
Course 5: Duck Confit, Tarbais Bean Cassoulet
Course 6: Duo of Beef; Black Angus Short Ribs, Wagyu Tenderloin, Bone Marrow Bread Pudding, Wild Mushrooms

Vintage Wine Rating
1990 Moët & Chandon Dom Pérignon 97
2007 Château Rayas Châteauneuf du Pape 96
2007 Chapoutier Châteauneuf du Pape Barbe Rac 98
2007 Isabel Ferrando Châteauneuf du Pape Colombis 99
2007 Giraud Châteauneuf du Pape Grenaches de Pierre 96
2007 Olivier Hillaire Châteauneuf du Pape Les Petits Pieds d’Armand ?
2007 Barroche Châteauneuf du Pape Pure 98
2007 Clos Saint Jean Châteauneuf du Pape La Combe des Fous 100
2007 Clos des Papes Châteauneuf du Pape 98+
2007 Domaine de la Solitude Châteauneuf du Pape Cornelia Constanza 95
2007 Pierre Usseglio Châteauneuf du Pape Cuvée de Mon Aïeul 96+
2007 Domaine Durieu Châteauneuf du Pape Lucille Avril 95
2007 Saint Préfert Châteauneuf du Pape Réserve Auguste Favier 95+
2007 Domaine de la Solitude Châteauneuf du Pape Réserve Sècrete 96+
2007 Grand Veneur Châteauneuf du Pape Vieilles Vignes 96+
2007 Mas de Boislauzon Châteauneuf du Pape Quet 100
2007 Saint Préfert Châteauneuf du Pape Collecion Charles Giraud 100
2007 Domaine du Pégaü Châteauneuf du Pape Cuvée da Capo 100
2007 Janasse Châteauneuf du Pape Chaupin 99
2007 Clos Saint Jean Châteauneuf du Pape Deus-Ex Machina 100
2007 Janasse Châteauneuf du Pape Vieilles Vignes 100
2007 Pierre Usseglio Châteauneuf du Pape Réserve des Deux Frères 96+